Actualités départementales

Menace de mort à l'école : le SNE réagit !

6 décembre 2015

Une collègue de l'école de Vias a été menacée de mort et insultée par des parents d'élèves il y a quelques jours. C'est inadmissible ! Déjà, dans cet établissement, une maman d'élève s'était permis, cette année, de frapper une enseignante. Le SNE avait répondu présent (en savoir plus ici).

Depuis la rentrée scolaire les actes d'incivilités, les menaces voire les agressions physiques envers les enseignants du 1er degré se multiplient dans les écoles du département. Trop, c'est trop ! Nous devons travailler dans la sérénité avec un sentiment de sécurité, ce n'est plus le cas. Il ne faut plus rien laisser passer.

 

Le Syndicat National des Ecoles demande à tous les collègues victimes d'incivilités, de menaces ou d'agressions physiques en lien avec leur métier de faire un signalement de fait de violence auprès de l'Inspection Académique (procédure existante), de déposer plainte et, si ils le souhaitent, de nous mettre en copie afin que l'on puisse s'assurer de la bonne marche de la procédure.

Le SNE demande un rendez-vous avec madame la DASEN et madame le Recteur afin de leur faire part des deux propositions suivantes :

 

- La mise en place dans toutes les écoles du département voire de l'Académie d'une affiche rappelant que tout acte d'incivilité, de menace ou d'agression physique envers un personnel de l'école sera suivi d'un signalement à l'Inspection Académique et rappelant les sanctions susceptibles d'être prises.

 

Proposition d'affichage du SNE à télécharger : STOP AUX INCIVILITES.

 

- Le déplacement des familles se rendant coupable de ces outrages vers une autre école.

 

Lire le courrier du SNE 34 à Mme la DASEN et le compte-rendu de cet entretien.


La justice est très lente dans notre pays mais notre administration se doit d'agir rapidement et efficacement afin de protéger ses agents. Nous espérons une application rapide de ces deux propositions.

Le Syndicat National des Ecoles sera attentif à la réponse de l'administration et ne laissera pas de collègue aller travailler la peur au ventre.

Cela n'arrive pas qu'aux autres ! Ne nous taisons plus et agissons ! Agissez avec le SNE. N'hésitez pas à nous contacter.

Rappel :
Nous sommes des fonctionnaires de l'État et l'État doit nous protéger face à de tels agissements. (article 32, paragraphe 4 de la loi de 1979, statut du fonctionnaire)

Selon l'article 433-5 du code pénal ce type d'outrage envers un enseignant est puni de 6 mois d'emprisonnement et de 7500 € d'amende.

 

 

Articles Midi Libre

"L'institutrice du cours préparatoire menacée de mort"

03/12 : "Une institutrice de Vias menacée de mort par un parent"

 

© 2020 Syndicat National des Ecoles Section Occitanie (11, 30, 34, 48, 66)  - Directeur de la publication : Matthieu Verdier, secrétaire académique

 

Contact SNE Occitanie : Matthieu Verdier 06 64 92 73 97 - Pour contacter les délégués du SNE Occitanie : cliquez ici

6 lotissement l'Hortdejan 34480 PUISSALICON                                           sne.occitanie@gmail.com

facebook.png